Guess the song #1

Nouvelle idée, après avoir écrit le texte qui reprend I Can’t Decide des Scissor Sisters je me suis dit que en fait ça me plaisait pas mal. Alors j’ai pensé à un nouveau projet. Des Guess the Song. Devine la Chanson. Des traductions de chansons que j’aime bien, que je remodèle à ma façon pour avoir un texte plus… « écrit » :3
À vous de deviner la chanson qui suit. :3 (On commence simple.)

PS : Puisque la chanson est « remodelée » à ma manière, il y a de nombreuses phrases qui sont ajoutées (mais jamais enlevées) ou reformulées. Mais l’idée principale reste là, et je fais mon possible pour que le refrain soit aussi clair que possible pour que ce ne soit pas trop dur. Ici, nous avons le premier couplet et le refrain. Good luck! 

 

* * *

 

Je suis  assis sur un banc un peu sale. Au milieu du parc. Seul.
Tout autour de moi il y a des visages familiers. Ceux qu’on croise à chaque coin de rue. Il y a des lieux délabrés, usés, qui craquent de partout. Gris. Il y a des visages éreintés qui sourient, fiers d’être en avance pour leurs courses quotidiennes. Où vont-ils réellement ? Ils ne vont nulle part. Nulle part. 
Leurs larmes coulent et remplissent les verres embués de leurs lunettes. Ils disent que ce n’est rien, que c’est le froid qui fait ça, que tout va bien. Ils n’ont aucune expression. Leur coeur pleure et leur visage dort. Sans expression. Sans expression.
Moi je cache ma tête sous ma capuche. Je tente de noyer mon chagrin, comme ils le font, eux. Moi je suis sans avenir. Sans futur.
Et je trouve ça un peu drôle, et un peu triste à la fois. Je fais des rêves en ce moment. et les rêves dans lesquels je meurs sont les plus beaux que je n’ai jamais faits… Je trouve ça dur à avouer. Dur à supporter aussi. Quand les gens tournent en rond, sans s’arrêter, sans but, c’est un véritable monde de fou.
Un monde de fous.

2 Réponses à “Guess the song #1”


Laisser un Commentaire




Littérature: poésies et ses... |
A Book Please |
Quidam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BIBLIOTHEQUE à Céder
| Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un